Sécurité

Sud-Kivu : la coordination des étudiants appelle ses membres au respect de la journée ville morte décrétée ce mardi par les forces vives

Congo Rassure Share

Sud-Kivu : la coordination des étudiants appelle ses membres au respect de la journée ville morte décrétée ce mardi par les forces vives


La coordination des étudiants de la province du Sud-Kivu appelle ses membres au respect scrupuleux de la décision des forces vives qui ont décrété une journée ville morte pour ce mardi 27 septembre 2022 pour décrier l’insécurité grandissante qui sévit en province du Nord-Kivu où les rebelles du M23 occupent la cité frontalière de Bunagana.
Sud-Kivu : la coordination des étudiants appelle ses membres au respect de la journée ville morte décrétée ce mardi par les forces vives
La coordination des étudiants appelle ses membres au respect de la journée ville morte décrétée ce mardi par les forces vives

“La Coordination provinciale des Etudiants du Sud-Kivu suit de près la situation sécuritaire précaire qui prévaut actuellement sur l’étendue du pays et plus particulièrement la partie Est où les groupes armés dénommés M23, occupent depuis un temps la région en semant des troubles au sein de la population. Nous regrettons de constater que malgré l’instauration de l’état de siège, il n’y a jamais eu de solution durable,” indique le communiqué de la coordination des étudiants de la province du Sud-Kivu.

Et d’ajouter : “Nul n’ignore que la situation sécuritaire se dégrade fortement à l’Est de la République démocratique du Congo sous un silence coupable de notre gouvernement qui n’arrive pas à mettre en œuvre des actions adéquates pour endiguer la violence des groupes armées. Ainsi, tout en exigeant la libération immédiate de Bunagana occupé par le mouvement M23, nous appelons nos camarades étudiants de toutes les institutions supérieures et universités du Sud-Kivu et d’autres citoyens d’observer scrupuleusement la Journée ville morte de ce mardi 27 septembre 2022 telle qu’exigée par la société civile en restant à la maison.”

De ce fait, la coordination des étudiants du Sud-Kivu demande aux Chefs d’établissements de bien avoir l’amabilité d’accompagner cette action très pacifique pour s’assurer de l’intégrité de la RDC.

“Enfin, nous sommes très mobilisés à passer aux actions de grande envergure au cas où il s’observe un non-respect de cette présente, car notre avenir en dépend. Chers étudiants, combattants de bonne lutte, vous le savez, il n’est pas important de le rappeler, notre mobilisation entant que peuple souverain est le seul rempart qui permettra de mettre fin aux agressions externes et internes qui veulent la disparition de notre nation,” conclue Byamungu Kazimiri Samuel, porte-parole provincial des étudiants du Sud-Kivu.

DM Ngovoka

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 × 9 =


error: Content is protected !!