Actualité

SUD-KIVU : Les élus d’Uvira souhaitent le remplacement urgent des éléments des FARDC et de la PNC dans leurs fiefs électoraux

Congo Rassure Share


SÉCURITÉ : Les élus d’Uvira souhaitent le remplacement urgent des éléments des FARDC et de la PNC dans leurs fiefs électoraux


Par la RédactionCongorassure

En territoire et ville d’Uvira, dans le Sud-Kivu, rien ne va. Depuis plusieurs années la zone est en proie à une insécurité grandissante, qui n’en finit pas. Plusieurs agressions et cas d’insécurité qui caractérisent la région, sont attribués aux groupes armés qui font librement des navettes entre la République Démocratique du Congo et le Burundi. Malheureusement certaines bavures sont également attribuées aux éléments incontrôlés des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police. Les élus de la région ont décidé d’un commun accord à travailler sur la recherche de la solution au niveau du parlement. Ils ont présenté leur desiderata dans la plénière de ce mardi 18 mai 2021.

C’est à travers une motion d’information, que les élus d’Uvira qui dénoncent l’insécurité dans leurs fiefs électoraux,ont demandé à la chambre basse du parlement, dirigé par Christophe Mboso, de recommander à l’exécutif national de remplacer urgemment les militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) et les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC). Ils ont indiqué qu’il est important que le gouvernement prenne en compte cette demande et relève les éléments des forces régulières qui ont longtemps œuvré dans la région pour venir à bout de l’insécurité et stopper le décompte des morts.

« C’est depuis plusieurs années que la ville et le territoire d’Uvira enregistrent au moins un mort par jour à la suite de l’insécurité causée par les groupes armés tantôt par les éléments des FARDC » a dénoncé un élu d’Uvira. Pour ce représentant du peuple, c’est anormal que la situation perdure sans qu’on ne trouve une solution.

« La population d’Uvira nous charge de dire à l’Assemblée nationale de recommander au gouvernement de procéder urgemment au remplacement des unités des FARDC et de la police nationale congolaise ayant fait plusieurs années dans le territoire d’Uvira et la ville d’ Uvira ; de déployer une force spéciale qui serait chargée de la sécurisation de nos frontières entre la RDC et le Burundi » ont rédigé les élus d’uvira dans leur motion.

À en croire ces élus, la réponse à leur demande va permettre le rétablissement de la paix et va permettre d’arrêter l’enrôlement massif au sein des groupes armés étrangers et locaux . Les députés expliquent que leur demande s’inscrit aussi dans le cadre d’évaluer la mise en œuvre du décret du 16 septembre 2013 portant création, organisation et fonctionnement des conseils locaux de sécurité de proximité. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =


error: Content is protected !!