Sécurité

Sud-Kivu : Les transporteurs de Bukavu et de Goma appelés à bien contrôler les passagers pour éviter l’infiltration des rebelles

Congo Rassure Share

Sud-Kivu : Les transporteurs de Bukavu et de Goma appelés à bien contrôler les passagers pour éviter l’infiltration des rebelles


Si au Nord-Kivu les affrontements se poursuivent entre les FARDC et le M23/Rwanda, dans la ville de Bukavu, capitale de la province voisine du Sud-Kivu, les autorités provinciales sensibilisent les transporteurs et appellent ces derniers à une prudence extrême.
Sud-Kivu : Les transporteurs de Bukavu et de Goma appelés à bien contrôler les passagers pour éviter d’infiltration des rebelles
Sud-Kivu : Les transporteurs de Bukavu et de Goma appelés à bien contrôler les passagers pour éviter d’infiltration des rebelles

Le ministre provincial des transports et voies de communication de la province du Sud-Kivu, Alimasi Malumbi Matthieu, demande aux propriétaires de bateaux de procéder à des contrôles rigoureux avant d’embarquer leurs passagers afin d’éviter l’infiltration des rebelles dans la ville de Bukavu en cette période de guerre entre les combattants du M23/RDF et les FARDC dans la province du Nord-Kivu.

Si l’on en croit le document obtenu par CONGORASSURE.CD, cette décision ministérielle concerne à la fois les provinces du Nord et Sud-Kivu, deux provinces de l’est du pays, frontalières du Rwanda et dont les capitales sont seulement séparées par le lac Kivu.

Pour le ministre Alimasi Mulumbi, il s’agit de la meilleure solution préventive pour lutter contre les infiltrations récemment enregistrées dans la province du Sud-Kivu. Il a également souligné que cette mesure devrait être appliquée dans les services hôteliers, les transports aériens et terrestres dans les deux provinces.

Le Nord et le Sud Kivu sont, depuis la deuxième guerre de la RDC, les provinces les plus touchées par toutes les guerres d’invasion, du Rassemblement Congolais pour la Démocratie passant par le Congres National pour La Défense du Peuple, jusqu’à l’activisme intense du Mouvement du 23 mars au Nord-Kivu entre 2012 et 2013 avant d’être mis en déroute par les forces loyalistes. Ce mouvement est réapparu dix ans plus tard avec des attaques sporadiques contre les positions des FARDC en territoire de Rutshuru et Nyiragongo, avec des menaces de débordement à Goma, la capitale provinciale.

Diddy MASTAKI, Goma

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 − 3 =


error: Content is protected !!