ActualitéSécurité

Sud-Ubangi/Gemena : Deux jours sans activités pour compatir avec les victimes des tueries à Beni au Nord-Kivu

Congo Rassure Share

Par Chance P.

Les commerçants réunis au sein de l’Association des commerçants de Gemena (ACOGEM), préoccupés par la situation d’insécurité dans l’Est de la RDC, ont résolu de rester à la maison pendant deux jours, pour compatir avec les victimes des atrocités orchestrées par des rebelles à Beni (Nord-Kivu) et en Ituri.

Lundi 19 et mardi 20 avril 2021, les portes des boutiques et magasins resteront donc fermées pour la méditation par les commerçants.

Ebele Moninga, président de l’ACOGEM, se confiant à Congorassure, précise que « ceux qui meurent chaque jour à l’Est, ce sont des congolais. La population de Gemena si elle est en paix, doit penser à ceux qui souffrent dans la partie Est du pays ».

« Nous manifestons sur base des différents instruments juridiques, dont la déclaration universelle des droits de l’homme, la charte africaine des droits de l’homme et des peuples y compris la constitution de notre pays. Dans tous ces instruments, on parle de la vie humaine qui est sacrée, mais la communauté internationale ne veut pas s’investir totalement pour sécuriser ces vies humaines devenues sans valeur à Beni« , décrie EBELE Moninga.

Il affirme, en outre, que l’ Autorité urbaine est déjà informée de leur démarche.

La plupart des commerçants adhèrent à cette initiative prise par le président de l’ACOGEM, dont la communauté Nande qui a choisi Gemena comme seconde ville, précise la même source.

Dans l’Est de la RDC, les signaux de la situation sécuritaire demeurent au rouge depuis belle lurette. Toutes les stratégies mises en place pour rétablir la paix, n’ont toujours pas produit des fruits, des tueries régulières en sont l’illustration.

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 18 =


error: Content is protected !!