Actualité

Suite à l’incident à la petite barrière de Goma, la RDC ferme ses frontières avec le Rwanda

Congo Rassure Share

Suite à l’incident à la petite barrière de Goma, la RDC ferme ses frontières avec le Rwanda


Les autorités de la République démocratique du Congo viennent de lever l’option de fermer les frontières avec le Rwanda dans l’est du pays. Cette décision est entrée en vigueur à partir de 15 heures, heure locale, de ce vendredi 17 juin 2022, selon plusieurs sources officielles.

Agression de la RDC par le Rwanda : Suite à l'incident à la petite barrière de Goma, la RDC ferme ses frontières avec le Rwanda
L’annonce a été faite par le directeur de la Direction générale des migrations (DGM) du Nord-Kivu lors d’une interview accordée à 7SUR7.CD. Cette fermeture des frontières entre la RDC et le Rwanda fait suite à l’incident survenu à la petite barrière du Nord-Kivu.

« Les frontières seront fermées à partir de 15 heures ce vendredi jusqu’à nouvel ordre. Telle est la décision », a déclaré ce responsable de la sécurité cité par le média en ligne.

Il en va de même dans la province voisine du Sud-Kivu, qui partage également une frontière avec le Rwanda. L’autorité provinciale de cette juridiction a annoncé au public, dans une communication parvenue à CONGORASSURE.CD, que sur instruction de la haute hiérarchie du pays et compte tenu de la situation sécuritaire, tous les postes frontaliers avec le Rwanda seront fermés à partir de ce vendredi à 15 heures, heure locale. « Cette mesure est de stricte application et les contrevenants ne s’en prendront qu’à eux-mêmes », a prévenu le gouverneur Theo Kasi.

Les relations entre le Rwanda et son vaste voisin la RDC se sont considérablement détériorées depuis la nouvelle résurgence du mouvement rebelle du 23 mars (M23). Kinshasa accuse Kigali de soutenir, comme dans le passé, ce mouvement terroriste en termes de logistique et d’hommes.

Ce vendredi 17 juin 2022 au matin, la tension était vive à la petite barrière de Goma, à la frontière avec le Rwanda. À la base, un soldat des FARDC a été abattu par des policiers rwandais affectés à ce poste. Les habitants de la capitale du Nord-Kivu ont protesté contre cette action rwandaise, accentuant la tension entre les deux pays.

Pour l’instant, la cité stratégique et frontalière de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru, reste sous l’occupation du M23. Des sources non officielles indiquent que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se battent toujours en territoire de Rusthuru pour reprendre toutes les positions occupées par les rebelles.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 − 1 =


error: Content is protected !!