Actualité

Tragédie de Kasindi : Julien Paluku évoque « des tenues délabrées des casques bleus » auteurs des tirs mortels

Congo Rassure Share

Tragédie de Kasindi : Julien Paluku évoque « des tenues délabrées des casques bleus » auteurs des tirs mortels


Au cours du briefing de presse tenu mardi 2 août 2022 sur la situation qui prévaut dans la province du Nord-Kivu où les casques bleus de l’ONU ont tiré sur des civils dans la cité de Kasindi (Nord-Kivu), le ministre congolais de l’industrie a ouvertement critiqué la tenue vestimentaire de certains casques bleus à la base de cet incident.

D’après Julien Paluku, ces tenues « qui s’apparentent avec ce qu’on voit avec les ADF » ont été à la base de la curiosité de la population qui s’est demandée qu’il ne s’agissait pas d’une incursion des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF). L’ancien gouverneur du Nord-Kivu appelle les Nations Unies à instruire leurs troupes à bien se vêtir pour éviter la confusion.

« (…) Il est anormal que les éléments qui sont dans un contingent des Nations Unies entre sur le sol d’un territoire pour lequel ils viennent faire la relève comme force de maintien de la paix avec des tenues aussi délabrées comme on les a tous vus. C’était des tenues presqu’apparentées à ce qu’on voit auprès des ADF. C’est ce qui avait motivé la population à s’interroger s’il s’agissait d’une infiltration des ADF à travers la frontière congolaise. C’est cette curiosité de venir à la frontière qui a été considérée comme une résistance de la part de ces forces pour tirer immédiatement sur les populations. C’est regrettable. Je crois que les Nations Unies doivent communiquer à toutes leurs forces que lorsqu’on entre sur le territoire d’un pays (…) on doit être correctement habillé dans les tenues de l’ONU pour ne pas être confondus aux bandits (…) », a déclaré Julien Paluku aux côtés de ses collègues Patrick Muyaya et Modeste Mutinga.

Pour lui, « tout ce qui est arrivé est dû à cette confusion sur la tenue vestimentaire des casques bleus ».

« (…) Sur les images, on voit des casques bleus en culottes avec des baskets rouges. C’est impensable », déplore le ministre national de l’industrie.

Dans la matinée de dimanche 31 juillet 2022, des casques bleus de la Brigade d’Intervention (FIB), revenant de vacances, avaient tiré sur des manifestants non armés qui s’opposaient à leur entrée dans la cité frontalière de Kasindi. Deux (2) personnes ont été tuées et quinze autres blessées dans cette fusillade.

Par Andy Kambale Mathuku/ACTU7.CD

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 × 25 =


error: Content is protected !!