Sécurité

Traque des ADF : les armées congolaise et ougandaise éliminent des rebelles et récupèrent plusieurs matériels militaires

Congo Rassure Share

Traque des ADF : les armées congolaise et ougandaise éliminent des rebelles et récupèrent plusieurs matériels militaires


Dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans la partie orientale du pays, les opérations de traque des combattants terroristes des Forces démocratiques alliées (ADF) se poursuivent normalement, selon les informations fournies par l’armée ougandaise.

Traque des ADF : les armées congolaise et ougandaise éliminent des rebelles et récupèrent plusieurs matériels militaires

Depuis le lancement des opérations conjointes Ushujaa réunissant les forces armées congolaises et ougandaises, « il y a eu diverses victoires et réalisations dans la poursuite des objectifs des opérations », révèle l’UPDF. D’après l’armée ougandaise, au cours des violents combats du lundi 4 juillet 2022 entre les forces conjointes et les rebelles dans diverses zones, deux ennemis ont été mis hors d’état de nuire.

Plusieurs objets ont également été récupérés, dont deux pistolets, 28 munitions, un générateur, deux talkies-walkies et un panneau solaire, qui appartenaient manifestement aux rebelles de l’ADF. En outre, un passeport au nom d’un sujet tanzanien de Kasimu Muhanda a été retrouvé, ainsi qu’une carte d’électeur de la RDC appartenant à Yuma Malipeka Kibamba, et un traceur vocal avec une carte mémoire. Trois appareils téléphoniques et un uniforme de l’armée congolaise ont également été récupérés.

Du côté des forces conjointes, au nom de l’armée ougandaise, Félix Kulayigye a réitéré l’engagement de l’UPDF à continuer à travailler aux côtés des FARDC pour, selon lui, « chasser ces terroristes de la région et apporter une paix durable à la RDC et à la région en général ». La voix autorisée de l’armée ougandaise a toutefois révélé qu’ils ont perdu un de leurs éléments au cours de ces opérations.

Par ailleurs, le général de brigade Félix Kulayigye rassure que les opérations se poursuivent car les terroristes ADF maintiennent toujours une concentration de leurs forces dans le territoire d’Irumu, notamment à Tokomeka 1,2&3, Idohu, Loya Luna, Mugulu-Muguli, Maitatu, Ndimo ainsi que dans certaines zones du territoire de Mambasa, notamment Biakato, Samboko Makwangu, Kartum Forest.

Dans le territoire de Beni, les rebelles ne sont pas loin de certaines entités, dont Mangina et Mamove, et dans le secteur de Rwenzori, Biangoro, Lusulube et Djerube. Enfin, ils sont visibles à Mwalika Isale, à Taliha Kabuwabuwa, au niveau de la rivière Lume-Semuliki.

Depuis plusieurs jours, dans le cadre de la troisième phase des opérations conjointes des FARDC et de l’UPDF lancées en mai dernier, les deux armées pilonnent également certains bastions des combattants ADF récemment formés dans la chefferie de Watalinga, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Dans la province de l’Ituri, les armées ougandaise et congolaise s’emploient depuis le week-end dernier à détruire complètement les positions des ADF à Mont-Oyo, dans le territoire d’Irumu, car selon les informations en leur possession, les ADF tenteraient de se réorganiser dans cette zone.

KMC
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 − 5 =


error: Content is protected !!