Sécurité

Un soldat congolais tué par un élément de l’armée rwandaise au Nord-Kivu : « c’est le dérapage de trop »

Congo Rassure Share

Un soldat congolais tué par un élément de l’armée rwandaise au Nord-Kivu : « c’est le dérapage de trop »


Face à la persistance des incursions meurtrières des éléments de l’armée rwandaise sur le territoire congolais, la société civile du territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu, demande aux autorités congolaises de sévir.
Un soldat congolais tué par un élément de l’armée rwandaise au Nord-Kivu : « c'est le dérapage de trop »
Un soldat congolais tué par un élément de l’armée rwandaise au Nord-Kivu, la société civile locale demande au gouvernement de sévir©Droits tiers

Pour le président de la société civile de Nyiragongo, Thierry Gasisiro, qui rappelle qu’un drame similaire s’est produit il n’y a pas longtemps, presque selon le même scénario, « c’est le dérapage de trop de l’armée rwandaise ».

Pour lui, il est urgent que le gouvernement congolais règle ce problème récurrent afin d’éviter un nouveau drame : « Il n’y a pas longtemps, au niveau du village Murambi de l’armée rwandaise a ouvert le feu sur un soldat de l’armée congolaise. On en a marre ! Il y a trop de ce genre de provocation de la part de l’armée rwandaise. Il est temps que le gouvernement congolais s’investisse afin de donner une bonne leçon à ces soldats rwandais qui ne cessent de créer la cacophonie et la confusion ».

Pour rappel, la société civile de Nyiragongo et les autorités territoriales ont annoncé jeudi qu’un élément de l’armée rwandaise a abattu un soldat des FARDC dans le village de Kanyesheja, dans le territoire de Nyiragongo, à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

Des témoins du drame ont rapporté aux autorités locales que le soldat des forces armées congolaises est mort sur place et que son corps a été ramené au Rwanda pour tenter de couvrir l’acte.

Comme ce nouvel incident intervient après celui de mardi dernier où un échange de tirs a eu lieu entre l’armée rwandaise et les FARDC à Murambi, dans la même région, les Rwandais n’ont eu d’autre choix que de confirmer les faits. Réagissant à cela, l’armée rwandaise, RDF, a déclaré que son soldat qui a tiré sur la victime l’a pris pour un combattant des FDLR.

KMC

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 6 =


error: Content is protected !!