ActualitéJustice

Le porte-parole de l’armée en Ituri sur l’arrestation du député Assamba : “ Il y a un temps pour se taire…la loi est dure mais c’est la loi”

©Droits tiers
Congo Rassure Share

Le député provincial J.B Assamba. ©Droits tiers.


Le porte-parole de l’armée en Ituri sur l’arrestation du député Assamba : “ Il y a un temps pour se taire…la loi est dure mais c’est la loi


Par Lwanzo K. –CongoRassure

Au terme d’une audition qui a eu lieu le dimanche 27 juin, le député provincial de l’Ituri Jean-Bosco Assamba a été interpellé et détenu tour à tour à l’auditorat militaire de l’Ituri et à la maison carcérale principale de la ville de Bunia, où il séjourne en attente de la suite de son dossier.

Au premier jour de l’incarcération de l’élu provincial à la prison centrale, plusieurs voix se sont élevées au sein de l’opinion nationale et internationale pour condamner cette interpellation jugée “anti-démocratique”. 

En réaction aux différentes sorties, de soutien ou de condamnation à la décision de cette interpellation, le lieutenant Jules NGONGO, porte-parole des opérations militaires en Ituri indique que cela devra servir d’exemple à tous ceux qui font souvent recours aux langages très osés et déplacés pour parler de l’armée nationale.

Il y a un temps pour se taire. Nous laissons la justice faire son travail. Si le député est coupable, la justice nous le dira. Dans le cas contraire, il sera libéré” déclare l’officier militaire qui en profite pour interpeller tous ceux qui ne voudront pas faire preuve de discernement. “Si vous ne voulez pas changer, vous serez changés par le changement. Il est grand temps que la population se range derrière les FARDC. Soutenons notre armée pour une victoire finale et définitive” martèle-t-il.

Pour lui, chaque chose a son temps, et actuellement les forces armées de la République Démocratique du Congo s’attellent à ramener la paix sur l’ensemble du territoire qui constitue la province de l’Ituri.

Plus question des déclarations chimériques  à caractère à snober les efforts de l’armée mais aussi à décourager les hommes qui sont sur terrain” insiste le lieutenant Ngongo, qui réaffirme que la justice va faire son travail car ce n’est pas pour rien que la cour militaire a été installée en Ituri. Par conséquent, “La loi est dure mais c’est la loi” rappelle le porte-parole de l’armée nationale en Ituri.

Il sied de souligner que cette sortie médiatique du lieutenant Jules Ngongo vient jeter encore un peu plus de flou autour du dossier du député provincial Jean-Bosco Assamba. Alors que les sources proches du dossier déclaraient le lundi 28 juin que l’élu était poursuivi pour outrage au Chef de l’Etat, la communication de l’armée sous-entend que M. Assamba pourrait être poursuivi pour le premier fait tel qu’annoncé par ses proches et les sources de l’auditorat militaire et/ou pour “découragement des troupes”.

Ituri : Pour avoir qualifié le Chef de l’État de «menteur», un député provincial passe sa première nuit à l’auditorat militaire

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 + 19 =


error: Content is protected !!