ActualitéPolitique

Qui est Samia Suluhu Hassan la nouvelle présidente de la Tanzanie

Congo Rassure Share

Par Christina Mk

La loi fondamentale de la Tanzanie stipule qu’au décès du président de la République ou son incapacité à remplir ses fonctions, c’est au vice-président que revient automatiquement la tâche de diriger le pays durant le reste du mandat. Dans ce cas de figure, avec la disparition du président John Pombe Magufuli, c’est à la vice-présidente Samia Suluhu Hassan de prendre les rênes et diriger la Tanzanie pour les 5 ans à venir. Élue sur la même liste que Magufuli, en octobre 2020, ce deuxième mandat court jusqu’à 2025. 
Qui est Samia Suluhu Hassan

Samia Suhulu Hassan est née à Zanzibar le 27 janvier 1960.  À la fin de ses études secondaires en 1977, elle est directement employée au ministère de plan et développement avant d’obtenir un diplôme en administration publique de l’université de Mzumbe en 1986. En 1990, elle est employée par le programme Alimentaire Mondiale (PAM) comme chef de projet avant d’obtenir en 1994 un autre diplôme en économie à l’université de Manchester. En 2015, Samia Suluhu obtient sa maîtrise en développement économique communautaire via un programme conjoint entre l’Open University of Tanzania et la Southern New Hampshire University.

De confession musulmane, la désormais présidente de la Tanzanie et mère de quatre enfants, est connue comme étant une femme discrète et préférant garder profil bas. Ayant été choisie par John Magufuli pour la toute première fois comme colistière à la vice-présidence en 2015, pour diriger le pays à ses côtés, c’est en 2000 qu’elle fait ses premières armes en politique à Zanzibar, son archipel natal.

À lire également: Âgé de 61 ans, le président Tanzanien John Magufuli est décédé 

Dans le passé, la nouvelle présidente de la Tanzanie avait déjà tour à tour été membre du siège spécial de la Chambre des représentants de Zanzibar, ministre dans la région semi-autonome de Zanzibar sous l’administration du président Amani Karume (Femmes, Jeunesse, Commerce, tourisme,…) député, ministre d’État aux affaires de l’Union et vice-présidente de l’Assemblée constituante chargée de rédiger la nouvelle constitution du pays.

Défis majeurs

Samia Suluhu sera la première femme à occuper le poste de la présidence de la République dans l’histoire de la Tanzanie.

Ceux qui l’ont déjà côtoyé disent d’elle une femme d’un temperament opposé à celui de son prédécesseur ( Magufuli) avec qui, elle a eu à plusieurs reprises des divergences.

Ayant déjà fait face aux mépris des hommes dans le passé quand elle occupait différents postes à responsabilité, l’un des défis majeurs sera de poursuivre l’œuvre de John Magufuli dans un environnement où généralement les hommes ont le dernier mot.

Étant désormais la maîtresse à bord, elle pourra également décider de la nouvelle position de son pays face à la pandémie du coronavirus, qui selon certaines sources, aurait fait des ravages en Tanzanie, du vivant du président “covido-sceptique” John Magufuli.

Un autre défi qui attend au tournant la nouvelle présidente, est l’opposition tanzanienne. Déjà lors des élections présidentielles en octobre dernier, elle avait réfuté tous les résultats, criant à la fraude.

Cette opposition, qui dès l’annonce de la disparition de John Pombe Magifuli accusait le gouvernement en place de cacher les vraies raisons du décès du cinquième président, pourra revenir à la charge car, ayant en face une autre personne, moins autoritaire que Magufuli.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 × 16 =


error: Content is protected !!